Yoga à deux

4072017

Le Nuad Bo Lann (ou Nuad Bo Rarn) est également appelé « Yoga Thaï Massage », « Yoga à deux », « Nuad Thaï Yoga » ou bien encore par les Thaïlandais le « Yoga du paresseux ».

Effectivement, tous deux sont d’origine indienne, et nous pouvons retrouver maintes postures de Yoga et façons de s’étirer dans le Nuad Bo Lann. Ces deux pratiques utilisent les lois du Prana (énergie vitale) pour rétablir les courants dans le corps.

Les avantages dans leurs différences :

- Le Yoga permet d’acquérir des disciplines de respiration, de postures, de méditation que l’on peut pratiquer en groupe, mais aussi lorsqu’on est seul. Il s’agit d’une pratique d’hygiène de vie (partie intégrante de l’Ayurvéda) que l’on peut vivre au quotidien et de façon autonome. D’un autre côté, il demande aux muscles une certaine activité.

- Le Nuad Bo Lann ne peut lui se pratiquer seul. Il nécessite un acteur qui n’est pas toujours présent au quotidien. Son gros avantage est cependant de permettre un relâchement total de la personne qui reçoit. Pendant ce temps de lâcher-prise, l’être peut méditer profondément et s’apaise, ses muscles se décontractent. Dans ce contexte intervient alors l’efficacité optimisée des étirements, des pétrissages et de la stimulation des SEN (méridiens).

La chorégraphie des enchainements, si elle est exécutée avec fluidité et souplesse, est très esthétique. Certains l’apparentent à une danse des corps.

*

*

*

*

*

*

*

*

*

*

 




Philosophie du Nuad Bo Lann

26012017

Imprégné du Bouddhisme, le Nuad Thaï retient notamment de cette philosophie les concepts d’interdépendance et d’énergie universelle : notre organisme est considéré comme une entité énergétique, en relation permanente avec les énergies qui nous entourent. Tout dans l’univers est dans un mouvement permanent de transformation, régulier, et ininterrompu.

                                              08971.jpgL’être humain, comme l’univers dans lequel il baigne, est imprégné d’énergie. Celle-ci parcourt le corps selon des lignes, appelées « Sen », qui correspondent aux méridiens d’acuponcture pour les Chinois, et aux Nadis pour les Indiens. Du Bouddhisme, les Thaïs retiennent également que la maladie ou la guérison ont un sens : la maladie est un désordre qui s’est installé dans la circulation de l’énergie interne, et au contraire la guérison est atteinte lorsque le « patient » retrouve une circulation harmonieuse de l’énergie interne. Les Sen sont difficiles à appréhender pour les occidentaux, car ils ne sont pas constitués de matière comme les os, les muscles, ou les veines. Il faut les ressentir, sans les voir, c’est pourquoi on parle d’Art du Toucher. Les Asiatiques ont recensé au fil du temps 72000 Sen qui assurent le flux de l’énergie à l’intérieur du corps, ainsi que les connexions avec l’extérieur. Le principe du Nuad Thaï est d’harmoniser cette circulation d’énergie interne, en agissant par stimulation et libération des zones externes.

C’est la grande leçon du Nuad Bo Rarn : retrouver l’intensité et l’harmonie intérieure. L’objectif est, par le toucher, de libérer le corps de ses tensions, et de ré-harmoniser la circulation d’énergie interne. La pratique permet au corps de se libérer de ses tensions, et à l’esprit de s’animer, et de réagir de mieux en mieux à une circulation énergétique plus forte ou plus subtile. On parle de QI (prononcez Chi), de contrôle de l’énergie vitale, et de son harmonisation autour du Hara, le Centre de l’énergie vitale de l’individu. Le Hara se trouve à environ 3 doigts sous le nombril, et correspond au second Chakra Indien : Svadhisthana Chakra. Le Nuad Thaï apporte paix, relaxation et libération.

                                                thai1.jpg*

 

Voir Définition  -  Voir Historique

*

 

 

 

 

*

 

 

 

 

*

 

 




Historique du Nuad Bo Lann

26012017

 Le “massage traditionnel Thaïlandais” n’a rien à voir avec le massage érotique proposé aux touristes.Cette pratique ancestrale fait partie de la médecine thaï, tout comme la phytothérapie, qui est très développée en Thaïlande.

La médecine Thaï (dont fait partie le Nuad Bo Lann) est inspirée de la médecine chinoise et de la médecine indienne. On retrouve dans le Nuad Bo Lann l’influence du Shiatsu ou de son ancêtre chinois le Tuina, mais aussi l’influence du Taoïsme, de l’Ayurveda Indien et du Yoga.

Cette pratique, telle qu’elle existe aujourd’hui vient du fond des âges, et paradoxalement on en attribue la paternité non pas à un Thaïlandais mais à un médecin bouddhiste indien, Jivaka Kumar Bhaccha, disciple de Bouddha et médecin royal, qui l’a lui-même codifié. 

Le Nuad Bo Lann a donc au minimum 2500 ans. Le Bouddhisme est très implanté en Thaïlande, sous sa forme religieuse, mais également dans sa dimension philosophique. Il imprègne la vie quotidienne des Thaïs. Pour toutes ces raisons, le massage de Jivaka Kumar Bhaccha s’y est fortement développé, et fait maintenant partie de l’art de vivre des Thaïs. 

Il est pratiqué quotidiennement dans les familles. Il est enseigné dans les Temples Bouddhistes, et notamment le Wat Phô à Bangkok, le Temple du « Bouddha couché », proche d’atteindre le Nirvana avant sa mort. 

C’est l’un des hauts lieux de l’enseignement du massage. Il est également pratiqué dans tous les hôpitaux de Thaïlande, et très fréquemment associé aux soins médicaux, comme un complément indispensable pour amener bien-être et guérison. Notamment à ChiangMaï au « Old Medecine Hospital Shivagakomarpaj », haut lieu de la pratique et de l’enseignement du massage Thaïlandais.

Jivaka Kumar Bhaccha Jivaka Kumar Bhaccha (fondateur du Nuad Thaï)

L’authentique « massage traditionnel Thaïlandais », une technique unique, codifiée il y a plus de 2500 ans, et devenue au fil du temps un véritable Art de Vivre pour de nombreuses personnalités…

Voir Définition  -  Voir Philosophie*

 * Le Nuad Bo Lann  est un art ancestral qui appartient au patrimoine de l’humanité. C’est un massage de relaxation, d’harmonisation par le « toucher détente » et de bien-être, à titre ni médical, ni kinésithérapeutique. 

*

 

 

*

 

 

 

*

 

 

 

 

 

 

*

 

 

 




Définition du Nuad Bo Lann

1012017

**

Nuad Bo Lann (ou Nuad Bo Rarn) qui signifie textuellement “massage ancien médical”, Nuad voulant dire « massage », en considérant “ancien” non pas comme obsolète ou vieux, mais comme l’équivalent de ce qui est pratiqué depuis plusieurs millénaires, et “médical” dans le sens de favoriser la santé et le bien-être. Il s’inscrit dans les pratiques de «Massage de Bien-Être*» (MBE voir site de la fédération). On le nomme également “Yoga à deux”, “Nuad Thaï Yoga” ou bien encore par les Thaïlandais le “Yoga du paresseux”, la personne qui reçoit étant totalement passive.

Le Nuad Thaï (Thaï diminutif de Thaïlandais) est d’origine indienne et bouddhiste.

picture1.gif

Cette technique ancestrale se pratique au sol sur un matelas ou futon, sans huile, et la personne massée est habillée d’un léger vêtement de coton. Elle consiste en un enchaînement d’étirements, de pressions destinées à harmoniser le corps et le mental. Il s’agit d’une succession de gestes harmonieux pour une relaxation complète, la remise en forme et le confort, qui combinent pétrissages, lissages musculaires, digitoponcture (points de pression sur certains méridiens) et stretching des muscles et articulations.Le Nuad Bo Lann est un mouvement énergétique autant pour celui qui le pratique que pour celui qui le reçoit. 

Voir Historique  -  Voir Philosophie

 * Le Nuad Bo Lann  est un art ancestral qui appartient au patrimoine de l’humanité. C’est un massage de relaxation, d’harmonisation par le « toucher détente » et de bien-être, à titre ni médical, ni kinésithérapeutique. 

*

  *   *   *   *    

 

 







Pharmacie de Clavières |
mon combat contre l'obéséite |
Dites oui au massage... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | rayondesoleil22
| merci mon by pass
| Santé, Espérance et Pêche